Les métiers du transport est très en vogue, pourquoi donc ? Etre indépendant ou entrepreneur étaient la vocation nombreuses personnes. Parfois la compléxité administratif et tous les qualités que devaient susciter un chef d’entreprise rebutaient l’envie de se lancer. Aujourd’hui tout devient plus simple, grâce à la technologie, internet et les startups qui mettent directement en relation avec une clientèle existance, la peur de l’inconnu n’est plus un frein.

Qui cherchent à devenir chauffeurs entrepreneurs ?

Avant, le métier de chauffeur de taxi était synonyme de personne peu qualifié, il suffisait de passer un examen pour obtenir la carte professionnelle, ainsi on pouvait se lancer dans l’aventure en conduisant les clients avec un véhicule équipé de taximètre. Depuis Ces examens existent toujours mais grâce aux nouveaux acteurs du transport, Uber, Bolt, Heetch, de nombreuses compagnies de taxis et chauffeur privé ont améliorer leur service pour pouvoir concurrencer ces applications.

Certains ont fait le choix de devenir entrepreneur en tant que chauffeur et travailler avec de tels applications et d’autres ont préféré s’émanciper et proposer un service de transport à la demande.

Au début, Uber est parti chercher de la chaire fraîche en banlieue, afin de constituer une flotte de chauffeurs disponible pour servir le plus rapidement ses nombreux clients, acquis grâce à une prise en charge rapide. Maintenant, les chauffeurs VTC proviennent d’une diversité étonnante. Vous avez certes par le biais de leur recrutement, de nombreux jeunes banlieusards, à qui l’on à fait rêver de gagner des sommes faramineuses en tant que chef d’entreprise, tout en conduisant un véhicule neuf, luxueux.

D’autres part il y’a les quinquagénaires qui, suite à une perte d’emploi, n’ont pas pu retrouver du travail dans leur branche et se sont lancer dans cette nouvelle aventure, en attendant de pouvoir cumuler leur point de retraite.

Ceux-là sont les personnes les plus satisfaites, car ayant travaillé en tant qu’employé dans les sociétés, ils trouvent à présent un zest d’indépendance qu’ils n’avaient pas auparavant, et grâce à leur expérience par rapport aux jeunes entrepreneurs, ils savent plus ou moins les actions à mener lorsqu’il s’agit de gérer une entreprise. Ne plus avoir de patron et pouvoir générer des revenus sans avoir à subir les ordres de la hiérarchie a même sollicité une vocation auprès des femmes.

Certaines s’improvisent taxi dans leurs heures perdues et ont réussi à combiner leur vie de famille avec cette autonomie qu’elles ont à conduire quand elles le souhaitent.

Et suite à cette crise du Covid-19, nous sommes en train de voir immerger une autre catégorie encore, ceux qui étaient ingénieur, cadres dans les domaines les plus touchés. Ils ont dû s’adapter et trouver un moyen rapidement à gagner de l’argent, parfois le chômage partiel ne suffisait pas.

Comment être indépendant et ne plus devenir esclaves des algorithmes en tant que chauffeur ?

«Indépendance», ce mot en a fait rêver plus d’un. Il est en autre un synonyme du mot «liberté» . Beaucoup d’entre nous recherche à tendre vers ce type de profession qui permet en autre de pouvoir faire ce que l’on veut sans ce soucier qu’une autorité supérieure soit là, à vous surveiller.

Prenons l’exemple d’un vendeur dans une boutique, lorsque la journée est calme et qu’il n’ y a pas de clients, celui ne peut rester les bras croisés, cette attitude, au regard du responsable n’est pas professionnel, alors il faudra chercher des tâches à effectuer même si celui-ci n’est pas vraiment nécessaire. Faire semblant de travailler dans le domaine du travail est très commun, car il fait partie du système établie depuis longtemps.

Au début, lorsque vous commencez en tant que chauffeur VTC ou bien même chauffeur de taxi, il n’est pas si simple de se constituer une clientèle. Travailler en partenariat avec les applications ou les apporteurs d’affaire tel que Uber, vous permet de conduire leurs clients. Si vous avez la fibre commerciale, certains d’entre eux pourront ensuite devenir vos clients. Mais il est très difficile d’acquérir ce type de clientèle car ils ont eu l’habitude de commander via l’application pour un prix dérisoire sans se soucier de la qualité du service.

Pour se libérer des chaînes de l’esclavagisme moderne, il faudra être plus intelligent et viser une clientèle plus qualitatif. En effet Ces applications que mettent en relation un client avec un chauffeur ont ouvert un nouveau marché, des personnnes qui n’utilisaient aucunement le taxi, peuvent aujourd’hui faire une course avec un chauffeur privé pour pratiquement le tarif d’un billet de bus, alors pourquoi s’en privé ?

Laissons cette clientèle, et concentrez vous sur celle que vous pourrez fidéliser en leur offrant un service de qualité et personnalisable. Ceux qui ont l’habitude de prendre des taxis pour leur déplacement personnels ou professionnels, sont prêt à payer le prix d’une course au prix juste. Ce n’est pas quelques euros qui les inciteront à utiliser des applications tels que Heetch ou Citygo. Se retrouver dans un véhicule conduit par un chauffeur portant une casquette et un jogging ne font pas partie de leurs habitudes.

Les chauffeurs de grande remise, avant l’arriver des VTC, eux l’ont bien compris. Les tarifs appliqués par ces professionneles de la route n’ont rien à envier aux tarifs de taxis officiels, car ils sont bien plus élevés. Le tarif d’un trajet comme Paris Roissy-Charles-de-Gaulles en Uber côute environ 40 euros, en taxi 60 euros alors qu’avec un chauffeur privé, elle se tarifie plutôt vers les 80 euros Net sans commission.

  • Soignez votre présentation. Habillez-vous de façon à correspondre à l’image d’une société de standing.
  • Choississez un véhicule haut de gamme.Vous pensez pouvoir conduire des footballeurs ou des célébrités avec une voiture basique ? Optez pour une marque allemande ou de type Tesla afin de pouvoir justifier de votre tarification.
  • N’ayez pas peur de démarcher, vous avez les qualités et la panoplie du chauffeur parfait. Proposez vos services pour d’éventuelle course à venir en leur donnant votre carte. Vous serez étonés de voir que les personnes satisfaites vous rappel aussi vite.

Se délivrer peu à peu de l’emprise des applications devient possible avec un peu de travail sur le terrain mais aussi sur le web. La création d’un site internet et le référencement de celui-ci peut être très fructueux lorsque celui-ci est bien positionné et possède un module de réservation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici