La chirurgie esthétique d’augmentation des seins par implants mammaires est le recours des femmes qui souhaitent gagner en volume au niveau de la poitrine.

Toutefois, la confusion est toujours au rendez-vous ! Entre méthode adoptée et emplacement des prothèses mammaires, les patientes se posent plein de questions.

Les critères de choix de la position de l’implant mammaire :

Il existe différentes position de pose d’implants mammaires, le choix entre ces trois techniques dépend de plusieurs critères comme l’épaisseur de la peau, de la glande mammaire et de la graisse, la taille finale souhaitée des seins, la présence de ptôse (seins relâchés), la morphologie de la patiente ainsi que l’intensité de l’activité sportive exercée. D’ailleurs, au cours de la consultation préopératoire, le chirurgien esthétique examine minutieusement la patiente pour déterminer la technique à adopter au cours de l’intervention de l’augmentation mammaire par prothèses.

Les différents emplacements des prothèses mammaires :

  • Les prothèses mammaires devant le muscle
  • Les prothèses mammaires derrière le muscle
  • Les prothèses mammaires, le dual plan

Les prothèses mammaires devant le muscle

Lorsque les implants sont placés entre la glande mammaire et le muscle pectoral, on parle de position périmusculaire en se référant au muscle et de position rétro-glandulaire en se référant à la glande mammaire.

Les prothèses mammaires derrière le muscle

La technique consiste en l’introduction des prothèses derrière le muscle pectoral. Elle est également appelée technique rétro-pectorale.

Les prothèses mammaires, le dual plan

Il s’agit d’une position intermédiaire entre les deux positions précédemment. Le dual plan consiste en placer la partie supérieure de l’implant mammaire derrière le muscle, et la partie inférieure sous la glande mammaire.

Les avantages de la position retro-glandulaire

Cette position est favorisée lorsque la peau et la glande mammaire sont d’une épaisseur importante. C’est un facteur primordial afin de camoufler les contours de la prothèse mammaire qui peuvent être parfois assez visibles, ce qui altère la sensation du toucher naturel ainsi que l’aspect esthétique des seins qui apparaitront retouchés.

De plus, la prothèse mammaire au niveau de cette position est protégée des contractions musculaires, d’où une activité sportive intense engendrant un mouvement récurent des muscles pectoraux ne présente pas un risque pour les implants.

En outre, pour les femmes qui présentent une ptôse mammaire faible, l’augmentation des seins par prothèses positionnées derrière la glande permet de corriger l’aspect tombant du sein en lui donnant plus de volume.

Les points forts de la position rétro-pectorale

Les prothèses mammaires insérées derrière les muscles pectoraux présentent certainement plusieurs avantages ce qui a fait de cette technique la plus adoptée par les chirurgiens esthétiques. Pour commencer, les implants retro-pectoraux favorisent un aspect très naturel des seins, tant qu’ils sont entièrement intégrés et que leurs sont adoucies et quasiment invisibles. D’ailleurs, il s’agit de la position la plus adéquate pour les patientes minces. De plus, cet emplacement permet une meilleure protection des implants qui sont éloignés de l’incision et moins exposés au choc.

Le dual plan : la technique gagnante

Bien que sa durée est plus importante, c’est la technique qui associe les avantages de la position rétro-pectorale et ceux de la position rétro-glandulaire. L’emplacement du haut de l’implant derrière le muscle permet de dissimiler les parois de la prothèse sous les tissus cutané, glandulaire et musculaire, ce qui favorise un décolleté naturel. Quant à la partie inférieure de l’implant, elle se place derrière la glande mammaire, permettant ainsi de rajouter en volume et de remplir un sein ptôsé. Les prothèses mammaires placées selon le dual plan, ne sont pas influencées par les contractions des muscles pectoraux, d’où, ils gardent leurs positions ainsi que leurs formes initiales.

Pour résumer, la chirurgie esthétique d’augmentation mammaire est une technique qui permet de rajouter du volume aux seins et d’embellir leurs formes d’une femme. Elle peut être réalisée selon trois méthodes en plaçant les prothèses sois derrière, soit devant le muscle ou encore en partie sous le muscle et sous la glande mammaire. Certes chaque méthode présente des atouts, cependant, la décision finale concernant l’emplacement des prothèses mammaires pour agrandir les seins, est prise par le chirurgien plasticien qui étudie l’état de la patiente et choisit la méthode qui conviendra le plus à chaque patiente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici